JA Drancy

Les passages couverts, reportage

Ce mardi 20 février 2018, 20 personnes, dont Marie, ont participé à cette sortie des Passages couvert et  aussi de quelques passages découverts.

En partant du Palais Royal, notre lieu de RV, nous avons commencé par la galerie Véro-Dodat pour revenir aux galeries du Palais Royal avec son  histoire, notamment celle du duc d’Orléans, croustillante.

A la galerie Colbert, nous avons fait une halte au refuge « Colbert » pour pique-niquer assis et au chaud. Nous avons repris notre parcours par la visite, dans l’ordre, de la galerie Vivienne et des passages Choiseul, Princes, Panoramas, Jouffroy et le dernier le passage Verdeau.

Voici un extrait du récit de Marie, 8 ans.

Pour une lecture plus facile, je l’ai recopié « à l’authentique ».

Visite à pieds

1ère galerie. Aujourd’hui, pendan les vacance, je suis allé à une aciociation de perssonnes agets avec ma mamie. C’était à Paris. On aller visité les galeries et dans chaque galerie il y a quelquechose de particulier. alors la première sappelai je sais plus comment mais dedans il y avait une paire descarpin a 3000 €. Cette galerie cervait a ne pas être sal car a lépoque les gents qui conduisai des chario, tous cà et a force, ça commença a faire de la gadoue et les belle fille habiller en longue robe avait de la gadoue partout. Alor on a mit cette galerie pour çà. Quand la fille traversait la route elle en avait partout. Alor à  l’entrée come à la sortie il y avet un salon de décrotage pour décroter, pour enlever la boue des belle fille mais on ne sait pas pourcoi il y en avait à la sortie. Alors dans cette galerie cétait trosbien.

….

La 4èm galerie s’appelle je ne sai plus comment mai elle et importante. Au début de la galerie in tableau acroché au plafon, in peti peux plus loin, il y a une statue. Ses le musé du louvre qui a fait un cadeaux. Cette statue ai fait en je ne s’ai pas coi. A coté il y une galerie ou on a manger… le piquenique. Ensuite en sortant, selle qui éspliquait nous dit qu’on va etre au dessus de la statue. Alors on monte les escaliers. On voit la statue de coter qui lui manque un bras…  C’était trop beau.

         Une danseuse dans la galerie Vivienne 

6ème galerie. La 6èm galerie se né pas vraiment une galerie mais pluto le palai royale qui es un monument de paris. Tous les matins quelquin ouvre les 101 grille et referme les 101 grille le soir. Il y a 515 cafés et à coté il y avait un magasin de couteau et on dit que quelquin et mort dans une baignoire parcequeu une fille savait qu’… avait des problème de peau alors pour enlever ses démangéson il prenait un bain. Un jour la fille arriva et le poignarda, du coup qui le fit mourire. C’était trop beau.

La galerie n° 7, il y avait plein de magasins genial. Pour con es maintenant cette galerie, il faut remercier cette rachel car à l’époque elle ses battu 5 ans pour convincre paris qu’il falait la garder. Alors un jour un monsieur qui faisait de la couture, aller voir rachel et lui dit, esceque je peu me mêtre dans cette galerie, OUI lui répondu rachel, avec plaisire. Alors le monsieur se metta dans un magasin et s’installa. Du coup acose de se monsieur, la galerie a du suscès, d’autres gens vient s’installer mais Rachel monta dans les maisons au-dessus du magasin et trouva des bombes de peinture, alors elle comença à peindre la galerie de couleures vif et aussi les autres magasins. alors se qui travaillet dan ses magasins sont parti… d’autres couturiers sinstaleure et ducoup cette galerie a du sucsès.

FIN

BRAVO et Merci Marie pour cet excellent récit historique. Il est très authentique.                                                                                                                            A ceux qui le liront de retrouver les personnages et les lieux dont il s’agit.